Le club de football s’adapte au couvre-feu (Ouest France)

La saison dernière avait été stoppée en plein vol, dès le mois de mars pour le NOS football. C’est avec enthousiasme et une relative confiance que les joueurs, entraîneurs et membres de l’association avaient entamé, en août, une nouvelle saison. Elle s’est interrompue fin octobre, après seulement trois matchs de compétition pour les équipes seniors.

« Après un mois de novembre marqué par un nouveau confinement, nous avons eu la chance de pouvoir proposer des entraînements à nos jeunes, en adoptant un nouveau protocole. Ils arrivent et repartent masqués et en tenue de sport. Ils n’ont pas accès aux vestiaires », explique Angélique Dousset, la présidente du club.

Ainsi, 150 jeunes, de 6 à 15 ans, peuvent s’adonner à leur sport favori au cours de deux entraînements hebdomadaires. Depuis le couvre-feu avancé à 18 h, les dirigeants ont revu leur planning pour proposer les séances le mercredi et le samedi. Une équipe d’une dizaine d’éducateurs, jeunes et formés au club pour la plupart, anime les entraînements.

« Pour entretenir la cohésion au sein du club, nous utilisons les réseaux sociaux. Nous faisons régulièrement, par exemple, des interviews de nos licenciés et nous communiquons sur des événements que nous organisons dans les limites des protocoles sanitaires. » Les jeunes ont participé, à Noël, à une opération de vente de saucissons et, pour remplacer le repas annuel du club qui devait avoir lieu ce 30 janvier, tout le monde s’est mobilisé pour proposer de plats à emporter. Des initiatives qui seront salutaires pour les finances de l’association.

Suspendue aux annonces gouvernementales, Angélique Dousset espère maintenir le rythme de ces entraînements. « L’école et le sport sont indispensables à la santé physique, mais aussi psychologique de nos enfants. »

« Médaillé pour vingt ans au service de la forme » (Ouest France)

Entouré de Thibault Usmer, président du club et de Benoit Pasquier, vice-président du NOS, Frédérique Bourdeau aborde sa médaille du travail.

Samedi 04 juillet 2020, après sa dernière séance, Frédéric Bourdeau a eu une belle surprise. Benoit Pasquier, vice-président du NOS (Nozay Omnisports) et Thibault Usmer, le président du club de remise en forme, l’une des quinze sections du NOS, lui ont remis la médaille du travail. Frédéric Bourdeau accompagne la section sportive, en tant qu’éducateur, depuis sa création, en 1996 et il lui est resté fidèle.

Objecteur de conscience, il a fait ses gammes dans le cadre d’un emploi jeune avant de signer son premier contrat en 1998. Il encadrait alors quelques dizaines d’adhérents dans une petite salle de 60 m2 équipée de quelques machines rudimentaires. Tout a changé en 2004 avec la construction d’une nouvelle salle de 400 m2. « Très rapidement, nous sommes passés à plus de 300 adhérents. Une explosion d’adhésions due en partie à notre passage dans une salle provisoire en centre vile pendant les travaux », explique Frédéric.

Aujourd’hui, 800 personnes viennent régulièrement s’entraîner sous l’égide de Frédéric Bourdeau. « Je travaille dans d’excellentes conditions avec deux autres éducatrices, Eva Orhan et Séverine Pouvreau, qui assurent des cours collectifs variés, comme le Pilates, la zumba et autres danses », confie-t-il.

Titulaire d’un diplôme fédéral sport et santé, il est également en mesure de prendre en charge des adhérents souffrant de pathologies telles que le diabète, les maladies cardiaques et l’obésité.

« Nozay. La salle de remise en forme a rouvert ses portes » (Ouest France)

Thibault Esner, Président de la section Remise en Forme

Fermée depuis le 14 mars, la salle de remise en forme a rouvert ses portes hier. Frédéric Bourdeau, Séverine Pouvreau et Eva Orhan, les trois éducateurs, sont là pour accueillir les adhérents dans des conditions très particulières.

En effet, huit pratiquants au maximum pourront être présents simultanément en salle de musculation.

Les vestiaires seront condamnés, mais le changement de chaussures réservées à la salle, la bouteille d’eau et la serviette restent obligatoires.

La prise de rendez-vous par téléphone uniquement est indispensable au 02 40 79 39 63.

Les séances débuteront à l’heure pile pour une durée de 50 minutes. Dans la mesure des disponibilités, chaque adhérent pourra bénéficier de deux séances hebdomadaires.

« Les contraintes sanitaires auxquelles nous devons nous soumettre pour la protection de tous ne nous permettent pas de reprendre les cours collectifs, précise Thibault Esner, le président. Une reprise que nous envisageons en septembre, selon l’évolution du contexte sanitaire. »

« A Nozay, le club de football publie une vidéo de soutien aux héros du quotidien » (L’Eclaireur)

Le Nozay omnisport section football (Loire-Atlantique) a publié mi-avril 2020 une vidéo de soutien aux personnels soignants et autres héros du quotidien.

A l’image de nombreux autres clubs en France, le Nozay omnisport (NOS) football (Loire-Atlantique) a proposé à ses licenciés de participer, à distance, à la réalisation d’un clip de soutien aux héros du quotidien, pendant cette période de confinement liée à l’épidémie de coronavirus. Le lundi de Pâques, 13 avril 2020, le club a publié sa vidéo de près de 6 minutes.

Des joueurs de tous les âges y ont pris part : l’idée était de se filmer avec un message de soutien et/ou en effectuant une figure de football.

Lien de la vidéo:  https://youtu.be/AeHVEzFjsnM

 

 

« Nozay. De la graine de champion au club de basket » (Ouest France)

La section basket du Nozay-omnisports est ravie de la performance de quatre de ses jeunes joueurs. En effet, Maëlle Guiheux, Célia Marchand, Nolhann Durand et Anatole Richard ont récemment participé au challenge des benjamins, une compétition nationale qui a lieu tous les ans pour les basketteurs âgés de 12 et 13 ans.

Après avoir été qualifiés au niveau local, ces quatre jeunes ont participé à la finale départementale qui s’est déroulée à Thouaré-sur-Loire. Parmi les quatre compétiteurs locaux, seul Anatole Richard est parvenu à se qualifier pour la finale régionale qui aura lieu prochainement à Indre. « La performance de nos jeunes basketteurs honore le club tout entier. C’est une belle récompense pour nos bénévoles qui s’investissent sans compter au service du club », confie Jean-Michel Richard, président de la section et père d’Anatole.

Cerise sur le gâteau : le jeune Anatole vient d’apprendre que le comité départemental de basket récompense les deux vainqueurs départementaux en leur offrant un voyage à San Angeles et une entrée gratuite à un match de la NBA.

« Nozay. Une semaine sportive pour les jeunes » (Ouest France)

Durant cette deuxième de vacances, le NOS (Nozay-omnisports) propose aux jeunes deux stages sportifs animés par Jonathan Chédotal, coordinateur au sein de l’association. L’occasion pour eux de découvrir différentes pratiques dans un contexte ludique.

Ainsi, une quinzaine d’enfants âgés de trois à sept ans vont s’initier, dans le dojo de la salle de la Chesnaie, à des jeux de ballon, au tir à l’arc ou à des exercices de motricité. Les plus grands, âgés de 12 à 16 ans, auront droit à un stage de préparation physique générale. Au programme : endurance, renforcement musculaire et cardiologique. Leur stage se conclura vendredi par un run and bike suivi d’un biathlon, une épreuve qui associera le tir à l’arc et le vélo.

Ces activités se poursuivront chaque semaine : multisports pour les 5 à 7 ans, le mercredi de 9 h à 10 h, à Vay, et le samedi de 9 h 30 à 10 h 30 à Nozay, puis la préparation physique générale pour les 12 à 16 ans, le mardi de 17 h à 18 h 30, à Nozay.

Contact. Tél. 02 28 05 64 69 ou 07 50 69 14 34.

« Hand: Les jeunes gardiens coachés par un ancien pro » (Ouest France)

Le samedi 01 février, de jeunes handballeurs, garçons et filles âgés de 14 à 16 ans, ainsi que leurs entraîneurs, se sont retrouvés dans la salle de sports, route d’Abbaretz, pour vivre un grand moment sportif.

En effet, sous l’égide du comité départemental de handball, ils ont participé à une séance animée par Arnaud Siffert (au centre de la photo), qui fut le gardien du HBCN (Handball-club nantais) de 2016 à 2019.

Cette matinée exceptionnelle était réservée aux jeunes gardiens de hand appartenant à une dizaine de clubs du Nord du département. « La présence d’Arnaud a été très bénéfique pour les entraîneurs qui, souvent, ont peu d’expérience pour manager les jeunes à ce poste », indique David Coué, président du club nozéen.

« Le spécialiste du 400 m haies réalise son rêve américain » (Ouest-France)


Le 10 janvier, Gaël Perrigaud bouclera ses valises pour s’envoler vers les USA, plus précisément le Connecticut. Cet État l’accueillera au sein de la Post University, à Waterbury.

Pour ce jeune homme de 21 ans, c’est la suite logique, mais aussi exceptionnelle d’un parcours sportif ponctué de cinq participations au championnat de France. Sa discipline de prédilection : le 400 m haies.Gaël Perrigaud a découvert l’athlétisme dès ses années collège. « Je me suis d’abord passionné pour le cross que j’ai pratiqué dans le club de l’ENL (Entente-Nord-Loire). Lycéen dans l’établissement nantais de Saint-Félix, j’ai découvert mes aptitudes pour le 400 m haies, une discipline qui requiert vitesse et souplesse. J’avais fait le bon choix. Mes performances s’amélioraient au fil des entraînements », raconte le jeune athlète.

« Le sport adapté a doublé ses effectifs » (Ouest France)

Samedi matin, au dojo de la salle de la Chesnaie, Charlotte Philippot, enseignante en activités sportives, a animé sa séance de sport adapté, avec le concours d’Antoine Le Bourgeois, stagiaire. La section affiliée au Nozay-omnisports compte désormais 11 licenciés, locataires du foyer d’accueil et d’hébergement de Blain ou du Log’Ac de Nozay. L’effectif ayant doublé cette année, les responsables réfléchissent à d’autres partenariats pour mieux structurer la section et lui ouvrir des créneaux horaires pour ses activités. Pendant une heure et demie, tous les quinze jours, Alison, Denis, Valérie et ses camarades s’épanouissent en s’adonnant au tir à l’arc, au hockey, aux sports de raquettes ou encore aux parcours de motricité. « Ces séances sont un bon moyen de mettre en valeur les capacités de chacun, dans un esprit d’entraide et d’amitié. Les activités sont adaptées à leurs capacités respectives », souligne Charlotte. À l’issue de la séance, Daniel Guerlais, président du Nozay-omnisports a remis, en guise de bienvenue, une gourde personnalisée aux six nouveaux licenciés de la section du sport adapté.