La randonnée de la Pierre bleue est de retour dimanche (Ouest France)

« La section Sport nature du Nozay Omnisports, à Nozay (Loire-Atlantique) propose, ce dimanche 24 avril, la randonnée annuelle avec trois circuits VTT et trois circuits pédestres. Après deux ans de pandémie, les membres sont impatients.

Sport nature compte quarante-sept licenciés à l’école de VTT, une discipline qui plaît aux plus jeunes.

La dernière édition s’était déroulée en février 2020, juste avant le confinement et l’explosion des cas de Covid-19. La randonnée de la Pierre bleue, à Nozay, revient ce dimanche 24 avril, au printemps. « Nous organisons notre randonnée annuelle depuis dix ans, explique François Chéré, le président de la section Sport nature qui dépend du NOS (Nozay omnisports). Habituellement, c’était en février, mais les deux dernières éditions n’ont pas été épargnées par la météo. Nous avons donc décidé de trouver une date en avril. »

Six circuits

Cette manifestation est ouverte à tous, licenciés ou non. Six circuits sont proposés : trois pédestres (7, 11 et 17 km) et trois en VTT (25, 35 et 46 km), pour des départs entre 7 h 30 et 10 h, maximum. « À 10 h, nous enverrons les participants sur les circuits moins grands, note le président. Tous nos circuits seront balisés au sol. » Les parcours sont renouvelés à chaque édition et leur particularité est de passer dans plusieurs propriétés privées. « En VTT, on ira à la mine d’Abbaretz et on passera dans le château de la Touche à Nozay, et pour les pédestres, nous irons vers Marsac-sur-Don. » Des ravitaillements seront fournis au départ des randonnées, sur le parking du Bricomarché.

1 000 personnes attendues

Chaque année 1 200 personnes font le déplacement, l’association Sport nature espère « au moins accueillir un millier de randonneurs », convient François Chéré. Ça sera aussi l’occasion de rencontrer les bénévoles et les soixante-seize membres que compte ce club de VTT loisirs.

Dimanche 24 avril, à partir de 7 h 30. Départ depuis le parking de Bricomarché, 15, boulevard du Petit-Versaille. Tarifs : 3 € pour les licenciés à la Fédération française de cyclotouriste, 5 € pour les autres. Gratuit pour les moins de 12 ans. »

Ouest France

Handisport : cinquante jeunes s’essayent au basket en fauteuil (Ouest France)

« Mercredi 6 avril, en partenariat avec le Nozay omnisports et le Saint-Herblain basket-club, l’animation sportive départementale a sensibilisé une cinquantaine de jeunes à la pratique du handisport, à la salle de sports de la Chesnaie, à Nozay. Installés dans un fauteuil adapté, ils ont, entre autres, disputer un petit match de basket.

Trouver ses partenaires en fauteuil, ce n’est pas si facile !

Il y a bien longtemps que la salle de sports de la Chesnaie, à Nozay, n’avait connu pareille effervescence. Trois heures durant, en ce mercredi après-midi 6 avril, elle a résonné de cris juvéniles qui manifestaient l’enthousiasme de jeunes participants réunis autour de la vedette du jour, Loïc Neuenschwander, joueur du Saint-Herblain basket-club, une des rares équipes à évoluer au niveau national en handisport.

C’est dans une organisation parfaite que se sont déroulés les cinq ateliers encadrés par Thierry Nerrières et son équipe d’animateurs sportifs du Département, mais aussi par des éducateurs de la section basket du Nozay omnisports.

Tester leur dextérité

Une cinquantaine de jeunes se sont ainsi initiés à divers jeux de ballon dont l’objectif était de tester leur dextérité et surtout de leur faire appréhender les difficultés auxquelles est confronté un sportif handisport. Des difficultés qu’ils ont bien mesurées lorsqu’on leur a proposé de s’installer dans un fauteuil adapté pour disputer un petit match de basket.

Après deux heures d’exercices intensifs, Loïc s’est adressé aux jeunes sportifs pour évoquer son parcours et répondre à leurs nombreuses questions, toutes pertinentes. Paraplégique après un accident de scooter, Loïc a découvert plusieurs disciplines sportives au cours de sa longue rééducation.

« Je pratique la natation, le ski et le vélo couché, mais le basket a ma préférence. Je participe à trois entraînements hebdomadaires pour pouvoir jouer au sein de mon club qui évolue en national C, ce qui nous oblige, mes camarades et moi, à de longs déplacements dans la moitié ouest de la France, » explique-t-il. L’étonnement se lit sur le visage des jeunes quand Loïc leur dévoile qu’il a son permis de conduire, qu’il nage seulement à l’aide de ses bras ou qu’il lui a fallu plus de deux ans pour apprendre à manier correctement son fauteuil de sportif. »

Ouest France

Les filles poussent la porte du club de foot (Ouest France)

À l’image de l’équipe A des seniors, en tête de son championnat, les jeunes footballeurs du NOS (Nozay omnisports) s’épanouissent pleinement. « Sur les 250 licenciés de notre section, 120 se situent entre 6 et 13 ans. Une douzaine de filles font partie de ce groupe, ce qui nous réjouit. Nous allons développer notre communication pour qu’elles soient de plus en plus nombreuses à nous rejoindre », confie Angélique Dousset, la présidente.

Toute cette jeunesse bénéfice d’un encadrement stable et compétent. Jonathan Chédotal, éducateur salarié du club, Chloé Le Buzzelier, éducatrice en service civique, et François Chéré accompagnent une équipe de bénévoles dans un objectif commun : amener cette jeunesse à prendre du plaisir collectivement dans leur pratique sportive.

Dans cette perspective, trois rendez-vous sont d’ores et déjà programmés.

Du lundi 11 avril au vendredi 15 avril, lors de la première semaine des vacances de printemps, tous les jeunes, des U6 aux U14 auront droit à une journée de stage, au stade municipal, sous la responsabilité de Chloé.

Le 23 avril, le traditionnel tournoi des jeunes, « Challenge U », réunira 48 équipes du nord du département, soit environ 500 joueurs. « Après deux années successives de disette, le club attend avec impatience cet événement. Encadré par les joueurs seniors du club, il va permettre de réunir tous les âges », se réjouit la présidente.

 

Enfin, le mercredi 18 mai sera réservé au football féminin à travers une journée découverte. Ce jour-là, de 13 h 30 à 15 h, au stade municipal, les jeunes files, licenciées ou non, pourront s’initier à la pratique du football grâce à des activités ludiques.

Article Ouest France

Une nouvelle salle pour le club de gymnastique (Ouest France)

Les deux années de pandémie n’ont pas entamé le moral du club de gymnastique. Grâce à un équipement flambant neuf, il mise sur un avenir radieux.

« Nous venons de vivre deux saisons très compliquées. Plus de compétitions pour nos jeunes gymnastes, deux galas annuels annulés et des conditions d’entraînements fortement altérés à cause des fermetures successives de la salle de la route d’Abbaretz. Tous ces facteurs ont été causes de démobilisation et de lassitude pour nos athlètes. Une situation qui a provoqué une perte importante de nos effectifs, de 120 à 70 adhérents », explique Kevin Médard, le président de la section gymnastique du Nozay omnisports (NOS).

500 m² entièrement équipés pour les gymnastes

Cette période noire semble bien révolue et de nombreux motifs d’espoir laissent augurer des jours meilleurs. Le premier d’entre eux, et non le moindre, s’exprime par la construction en cours d’une nouvelle salle de gymnastique, qui devrait ouvrir ses portes en septembre. « Un équipement que nous avons sollicité auprès des élus de la communauté de communes, en 2017 », rappelle le président.

Située à proximité du stade de football et de la salle omnisports de la Chesnaie, la nouvelle salle occupera un espace de 500 m², et sera équipée de tous les agrès indispensables aux divers exercices de la gymnastique. « Ce nouvel outil va nous permettre d’ouvrir de nouveaux créneaux horaires pour accueillir le nombre d’adhérents, en constante évolution depuis la création du club, en 2011. Et de travailler dans des conditions optimales. »

Ainsi, dès rentrée de septembre, les clubs vont augmenter les heures d’entraînement pour les filles et les babies gym, et, surtout, constituer un groupe de garçons, jusqu’à maintenant très minoritaire au sein de la section. Concrètement, le club disposera de créneaux d’entraînement quatre soirs par semaine, ainsi que le mercredi après-midi et le samedi matin. « Au cours de la saison 2022-2023, nous nous fixons l’objectif de doubler nos effectifs pour atteindre le nombre de 140 adhérents. »

Et pour assurer le meilleur accueil aux futurs pratiquants, le club compte sur le professionnalisme des six membres de son bureau et celui de ses trois entraîneurs. « Nous recherchons un éducateur salarié pour consolider notre encadrement, ainsi que des bénévoles pour accompagner les jeunes dans leurs exercices », conclut Kévin Médard.

Une section sport santé en plein développement (Ouest France)

En 2019, le Nozay-omnisports (NOS) a mis en place une section sport santé au sein de son association. Aujourd’hui, elle donne entière satisfaction à ses adhérents et vient d’obtenir un label.

Une séance de tir à l’arc encadrée par Jonathan Chédotal, coordinateur sportif au Nozay Omnisports

« La vocation de notre association est de permettre au plus grand nombre de pratiquer l’activité sportive de son choix. Pour cela, nous offrons une vaste gamme à travers une quinzaine de sports différents, qu’ils soient individuels ou collectifs. Mais notre ambition est aussi de répondre à des besoins émanant de personnes qui souffrent de pathologies chroniques ou ponctuelles », explique Benoit Pasquier, le président du NOS.

Ainsi, en 2019, est né le projet d’une section Sport santé qui, aujourd’hui, remplit parfaitement ce rôle. Deux salariés du club, Jonathan Chédotal et Frédéric Bourdeau, ainsi que le président lui-même, ont suivi une formation qui leur permet d’accompagner un public souffrant de maladies cardiovasculaires, d’obésité, de diabète ou autres pathologies. « Jonathan, notre salarié coordinateur administratif et sportif, grâce à une formation de niveau 2, est habilité à faire le lien entre le patient, le corps médical et l’éducateur sportif », précise le président.

« Primordial de faire de la prévention »

La section vient d’obtenir le label Maison sport santé, délivré par le ministère Santé et Sport. Le club dispose désormais des structures et du personnel pour la pratique d’activités sportives adaptées aux diverses pathologies en rassemblant autour de lui tous les acteurs de la santé et du bien-être, en vue d’un suivi complet. Les séances, individuelles ou collectives, sont réparties sur un cycle de dix semaines, Au préalable, un entretien avec l’adhérent permet de définir un programme de travail.

Au terme du cycle, un bilan fait apparaître l’évolution de son état de santé. « Accompagner un patient sur son chemin de guérison ou d’amélioration de sa santé, c’est bien, mais il nous semble primordial de jouer également un rôle de prévention auprès de nos adhérents », remarque Benoit Pasquier. Le NOS envisage donc de proposer des interventions dans les écoles, collèges ou diverses associations pour sensibiliser ces publics à la prévention sanitaire.

Article Ouest France

« Le Nos peaufine la préparation physique des jeunes » (Ouest France)

En 2018, le Nozay-omnisports (Nos) a mis en place une section destinée à la préparation physique générale de ses adhérents, et notamment des plus jeunes. L’association a profité des vacances de la Toussaint pour organiser, salle de la Chesnaie, un stage de quatre jours qui a permis à près de trente jeunes sportifs, de 11 à 17 ans, de parfaire leur condition physique.

Sous la houlette de Jonathan Chédotal et Lou Trébon, deux salariés du club accompagnés de deux étudiants en sport, les jeunes se sont livrés à des activités de renforcement musculaire et d’endurance, ainsi qu’à des exercices spécifiques pour développer l’esprit d’équipe et la cohésion. Après un pique-nique partagé, chacun a regagné sa section pour pratiquer, l’après-midi, son sport favori.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nozay-44170/le-nos-peaufine-la-preparation-physique-des-jeunes-c3c73d04-297d-499c-8aa0-c2feb1128a6d

« Les U18 quittent la coupe après un beau parcours » (Ouest France)

Samedi après-midi, au stade de la route de Puceul, le public est venu en nombre encourager l’équipe des U18 qui disputait son 4e match de la coupe Gambardella, l’équivalent de la coupe de France pour les jeunes.

Forts de leur victoire au 4e tour, contre le club de La Suze, dans la Sarthe, qui évolue en Régional 2, les valeureux Nozéens, qui jouent au niveau Départemental, espéraient rééditer leur performance contre l’équipe de Carquefou, classée en Régional 1.

Mais cette fois, la marche était trop haute. Après une belle première mi-temps pendant laquelle l’équipe locale a bien résisté à son adversaire, les locaux ont lâché prise. Défaite 7-0. La déception passée, ils vont vite se reconcentrer sur leur championnat qu’ils dominent après cinq rencontres.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nozay-44170/les-u18-quittent-la-coupe-apres-un-beau-parcours-5aa7b53d-79aa-408f-9cab-31e4db46a509

Le club de football s’adapte au couvre-feu (Ouest France)

La saison dernière avait été stoppée en plein vol, dès le mois de mars pour le NOS football. C’est avec enthousiasme et une relative confiance que les joueurs, entraîneurs et membres de l’association avaient entamé, en août, une nouvelle saison. Elle s’est interrompue fin octobre, après seulement trois matchs de compétition pour les équipes seniors.

« Après un mois de novembre marqué par un nouveau confinement, nous avons eu la chance de pouvoir proposer des entraînements à nos jeunes, en adoptant un nouveau protocole. Ils arrivent et repartent masqués et en tenue de sport. Ils n’ont pas accès aux vestiaires », explique Angélique Dousset, la présidente du club.

Ainsi, 150 jeunes, de 6 à 15 ans, peuvent s’adonner à leur sport favori au cours de deux entraînements hebdomadaires. Depuis le couvre-feu avancé à 18 h, les dirigeants ont revu leur planning pour proposer les séances le mercredi et le samedi. Une équipe d’une dizaine d’éducateurs, jeunes et formés au club pour la plupart, anime les entraînements.

« Pour entretenir la cohésion au sein du club, nous utilisons les réseaux sociaux. Nous faisons régulièrement, par exemple, des interviews de nos licenciés et nous communiquons sur des événements que nous organisons dans les limites des protocoles sanitaires. » Les jeunes ont participé, à Noël, à une opération de vente de saucissons et, pour remplacer le repas annuel du club qui devait avoir lieu ce 30 janvier, tout le monde s’est mobilisé pour proposer de plats à emporter. Des initiatives qui seront salutaires pour les finances de l’association.

Suspendue aux annonces gouvernementales, Angélique Dousset espère maintenir le rythme de ces entraînements. « L’école et le sport sont indispensables à la santé physique, mais aussi psychologique de nos enfants. »

« Médaillé pour vingt ans au service de la forme » (Ouest France)

Entouré de Thibault Usmer, président du club et de Benoit Pasquier, vice-président du NOS, Frédérique Bourdeau aborde sa médaille du travail.

Samedi 04 juillet 2020, après sa dernière séance, Frédéric Bourdeau a eu une belle surprise. Benoit Pasquier, vice-président du NOS (Nozay Omnisports) et Thibault Usmer, le président du club de remise en forme, l’une des quinze sections du NOS, lui ont remis la médaille du travail. Frédéric Bourdeau accompagne la section sportive, en tant qu’éducateur, depuis sa création, en 1996 et il lui est resté fidèle.

Objecteur de conscience, il a fait ses gammes dans le cadre d’un emploi jeune avant de signer son premier contrat en 1998. Il encadrait alors quelques dizaines d’adhérents dans une petite salle de 60 m2 équipée de quelques machines rudimentaires. Tout a changé en 2004 avec la construction d’une nouvelle salle de 400 m2. « Très rapidement, nous sommes passés à plus de 300 adhérents. Une explosion d’adhésions due en partie à notre passage dans une salle provisoire en centre vile pendant les travaux », explique Frédéric.

Aujourd’hui, 800 personnes viennent régulièrement s’entraîner sous l’égide de Frédéric Bourdeau. « Je travaille dans d’excellentes conditions avec deux autres éducatrices, Eva Orhan et Séverine Pouvreau, qui assurent des cours collectifs variés, comme le Pilates, la zumba et autres danses », confie-t-il.

Titulaire d’un diplôme fédéral sport et santé, il est également en mesure de prendre en charge des adhérents souffrant de pathologies telles que le diabète, les maladies cardiaques et l’obésité.

« Nozay. La salle de remise en forme a rouvert ses portes » (Ouest France)

Thibault Esner, Président de la section Remise en Forme

Fermée depuis le 14 mars, la salle de remise en forme a rouvert ses portes hier. Frédéric Bourdeau, Séverine Pouvreau et Eva Orhan, les trois éducateurs, sont là pour accueillir les adhérents dans des conditions très particulières.

En effet, huit pratiquants au maximum pourront être présents simultanément en salle de musculation.

Les vestiaires seront condamnés, mais le changement de chaussures réservées à la salle, la bouteille d’eau et la serviette restent obligatoires.

La prise de rendez-vous par téléphone uniquement est indispensable au 02 40 79 39 63.

Les séances débuteront à l’heure pile pour une durée de 50 minutes. Dans la mesure des disponibilités, chaque adhérent pourra bénéficier de deux séances hebdomadaires.

« Les contraintes sanitaires auxquelles nous devons nous soumettre pour la protection de tous ne nous permettent pas de reprendre les cours collectifs, précise Thibault Esner, le président. Une reprise que nous envisageons en septembre, selon l’évolution du contexte sanitaire. »