« Médaillé pour vingt ans au service de la forme » (Ouest France)

Entouré de Thibault Usmer, président du club et de Benoit Pasquier, vice-président du NOS, Frédérique Bourdeau aborde sa médaille du travail.

Samedi 04 juillet 2020, après sa dernière séance, Frédéric Bourdeau a eu une belle surprise. Benoit Pasquier, vice-président du NOS (Nozay Omnisports) et Thibault Usmer, le président du club de remise en forme, l’une des quinze sections du NOS, lui ont remis la médaille du travail. Frédéric Bourdeau accompagne la section sportive, en tant qu’éducateur, depuis sa création, en 1996 et il lui est resté fidèle.

Objecteur de conscience, il a fait ses gammes dans le cadre d’un emploi jeune avant de signer son premier contrat en 1998. Il encadrait alors quelques dizaines d’adhérents dans une petite salle de 60 m2 équipée de quelques machines rudimentaires. Tout a changé en 2004 avec la construction d’une nouvelle salle de 400 m2. « Très rapidement, nous sommes passés à plus de 300 adhérents. Une explosion d’adhésions due en partie à notre passage dans une salle provisoire en centre vile pendant les travaux », explique Frédéric.

Aujourd’hui, 800 personnes viennent régulièrement s’entraîner sous l’égide de Frédéric Bourdeau. « Je travaille dans d’excellentes conditions avec deux autres éducatrices, Eva Orhan et Séverine Pouvreau, qui assurent des cours collectifs variés, comme le Pilates, la zumba et autres danses », confie-t-il.

Titulaire d’un diplôme fédéral sport et santé, il est également en mesure de prendre en charge des adhérents souffrant de pathologies telles que le diabète, les maladies cardiaques et l’obésité.